Aucune anomalie révélée de la glycorégulation

Vous êtes un sujet à risque si…

L’un de vos parents est ou a été diabétique

Ce risque de transmission héréditaire est plus élevé s’agissant du diabète de type 2 que du diabète de type 1.

Risque dans la population française Risque si apparenté au 1er degré Risque si 2 parents
DID 0.3 % 5 % 30 %
DNID 4 % 10 à 30 % 30 à 60 %

La forte composante héréditaire du diabète de type 2 a été mise en évidence par de nombreuses études. Une mutation de gènes exprimés dans la cellule bêta des îlots de Langerhans du pancréas pourrait être à l’origine de cette prédisposition.

Vous présentez un excès de poids

Le risque apparaît dès que votre IMC dépasse 25. Il est significativement aggravé en cas d’obésité (IMC > 30). Plus d’un diabétique sur 2 est en surcharge pondérale.

Vous avez plus de 45 ans

La prévalence du diabète de type 2 augmente à partir de 45 ans, culmine entre 55 et 75 ans, puis baisse.

Vous êtes une femme et vous avez développé un diabète pendant la grossesse (diabète gestationnel) ou donné naissance à un enfant de plus de 4 kg

Vous avez présenté un retard de croissance à la naissance

Des chercheurs ont démontré qu’un retard de développement survenant in utero ou pendant la première année de la vie est à l’origine d’un déficit insulinosécrétoire qui peut à l’âge adulte et sous l’effet de facteurs associés (excès pondéral, sédentarité,..) occasionner une intolérance au glucose ou un diabète de type 2.

Vous présentez un ou plusieurs facteurs de risque ? Parlez-en à votre médecin : il décidera s’il est opportun de votre prescrire les examens qui vous éclaireront sur votre statut face au diabète.