Le Thermalisme

Médecine reconnue depuis des siècles, le thermalisme est aujourd’hui en pleine évolution. Médecine de terrain, naturelle et douce, elle devrait prendre une place prépondérante dans le domaine de la prévention de ce que l’on appelle aujourd’hui les maladies de la civilisation, à l’origine de pathologies tels le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Sédentarité, stress, mauvaises habitudes alimentaires, voilà les bases de la plupart de nos problèmes de santé.

La médecine thermale doit précocement être envisagée dans l’arsenal thérapeutique à notre disposition en ce début de XXIème siècle qui s’annonce d’ores et déjà comme celui de la réelle prise de conscience des dangers qu’encourt notre planète si l’on ne réagit pas.

Certes, le thermalisme garde pour base thérapeutique l’EAU THERMALE, déclinée sous toutes ses utilisations :

  • cure de boissons
  • soins d’hydrologie externe (douches, bains, massages sous l’eau, cataplasmes de boues, etc.)

… mais il se complète désormais par de nombreuses prestations complémentaires sous forme de conseils, soins, séances éducatives, activités physiques encadrées, diététique, etc.

Tout ceci contribue à faire de la cure thermale un moment privilégié où, durant ces trois semaines, le curiste, détendu et détaché de ses obligations professionnelles, sociales ou familiales, bénéficie pleinement des conseils qui lui sont prodigués.

Il est important de préciser que la médecine thermale s’adresse aussi à toutes les personnes, de plus en plus nombreuses, ne tolérant pas les thérapeutiques médicamenteuses ou souffrant d’effets secondaires de celles-ci (ex : gastrites, crampes, vertiges, etc.) ou encore pour lesquelles, certaines allergies médicamenteuses empêchent la médecine allopathique.