Diagnostic

La Haute Autorité en Santé (HAS) et l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) ont entériné les critères diagnostiques du diabète revus par l’OMS en 1999 indiquant que le diagnostic peut être établi de trois façons différentes :

1/ Présence de symptômes de diabète
(polyurie, polydypsie, amaigrissement) et glycémie (sur plasma veineux) 2,00 g/L

  • glycémie à jeun (sur plasma veineux) 1,26 g/L à 15 jours d’intervalle
  • glycémie (sur plasma veineux) à deux heures de l’HGPO 2,00 g/L

2/ En l’absence de symptômes cliniques,
le diagnostic de diabète, avant d’être retenu, doit être confirmé par une deuxième mesure montrant un nouveau résultat anormal.

3/ Enfin, deux types d’anomalies de la glycorégulation sont définies,
qui constituent des situations à risque de développer un diabète :

  • l’intolérance au glucose (IG) mesurée par le test d’HGPO,
  • l’hyperglycémie modérée à jeun (HMJ) évaluée par la glycémie à jeun.
    DIABETE si glycémie à jeun >=1.26g/l ou à 2h de l’HGPO >= 2g/l
    INTOLERANCE AU GLUCOSE si glycémie à jeun <1,26g/l et à 2h de l’HGPO comprise dans l’intervalle [1.40g/l ; 1.99g/l]
    HYPERGLYCÉMIE MODÉRÉE A JEUN si glycémie à jeun comprise dans l’intervalle [1.10g/l ; 1.25g/l] et à 2h de l’HGPO <1.40gl