Le diabète insipide

Il s’agit d’une affection rare qui se manifeste par une polyurie sévère et une polydipsie (similaires au diabète de type 1), mais sans hyperglycémie (d’où son appellation l’opposant au diabète sucré). Le besoin d’eau est constant, avec une préférence pour l’eau froide. Les urines sont très abondantes (plus de 5 litres/jour) et très claires.

Il est lié à un déficit de production d’une hormone antidiurétique (ADH) par l’hypophyse et dans des cas plus rares à une insensibilité des reins à cette hormone. Il se traite par l’administration d’une hormone antidiurétique de synthèse en pulvérisation nasale ou en injection ou par la prises de médicaments.