Le diabète de la grossesse ou diabète gestationnel

Le diabète gestationnel est plus un diabète contextuel qu’une pathologie intrinsèque.

Il se déclenche pendant la grossesse, souvent vers le sixième mois, chez 6% à 8% des femmes et disparaît après l’accouchement chez la très grande majorité d’entre elles.

Le risque de développer un diabète dans les années suivantes demeure en revanche important.
Pendant la grossesse, une plus grande quantité d’insuline est requise, de l’ordre de 2 à 3 fois plus qu’en temps normal. Cela s’expliquerait par l’augmentation progressive de la production d’hormones qui ont une action antagoniste sur l’insuline (notamment les hormones placentaires, le cortisol et les hormones de croissance). En général, le pancréas s’adapte mais s’il n’est pas en mesure de fabriquer le surplus, la concentration de glucose sanguin augmente.