Les insulines rapides

Chez le non diabétique, la fabrication d’insuline par le pancréas est continue mais irrégulière :

  • pics au moment des repas permettant le stockage dans le foie et dans les muscles du sucre alimentaire (environ 50% de la production journalière d’insuline)
  • creux en dehors des repas et la nuit, favorisant la libération du sucre stocké dans le foie (environ 50% de la production journalière d’insuline).

Selon le procédé de fabrication, on distingue les insulines dites humaines de formule chimique identique à celle de l’insuline humaine mais obtenues par synthèse et les analogues de l’insuline dont la séquence d’acides aminés est modifiée par rapport à l’insuline humaine. Une distinction plus utile consiste à différencier :

Les insulines rapides

  • les insulines ordinaires qui agissent vite et dont la durée d’action est courte et sensible à la quantité injectée (effet dose),
  • les analogues rapides dont la durée d’action est encore plus brève que celle des insulines rapides (2 à 4 heures contre 4 à 6 heures). Ils sont peu sensibles à un effet dose.