La prévention de la rétinopathie diabétique et de ses risques d’aggravation

Elle repose sur deux mesures :

  • le contrôle glycémique selon les objectifs synthétisés dans le tableau des recommandations générales,
  • un contrôle tensionnel strict (cf. normalisation des valeurs tensionnelles)

Selon le rapport AFSSAPS / HAS – novembre 2006, il semble qu’un risque accru de l’acuité visuelle soit associé à des taux élevés de triglycérides et de cholestérol sériques. Un bon contrôle des paramètres lipidiques est donc recommandé, même s’il n’a pas été démontré qu’un équilibre strict avait une effet protecteur contre le développement de la rétinopathie diabétique.

Pour un patient indemne de rétinopathie diabétique :
La surveillance annuelle du fond de l’oeil est recommandée pour permettre
un diagnostic précoce.

Pour un patient atteint de rétinopathie :
des contrôles rapprochés du fond de l’oeil sont souhaitables.